Ways of Life

LA CHASSE

La chasse et le piégeage fournissaient aux Nisg̱a’a une autre source importante de nourriture et de matières premières. On chassait les animaux à l’aide d’arcs et de flèches (haxwdakw) ou de lances, mais le plus souvent on les piégeait.

Il y avait deux principaux types de pièges : l’assommoir (jap) et le collet (huḵw’is). L’assommoir était fait de gros billots soutenus de telle façon qu’un animal passant dessous provoquait la chute des billots et sa mort par écrasement (on l’utilisait surtout pour les ours). Le collet était utilisé pour prendre une vaste gamme d’animaux de plus petite taille, allant des lapins aux petits ours.

Les Nisg̱a’a utilisaient au moins deux types de lances. La t’aapk’, terminée par le bout d’une corne de chèvre de montagne, était employée pour les gros animaux comme l’ours. La naats’, plus petite, servait à pêcher le saumon.

Pratiquement tous les animaux de la forêt étaient chassés ou piégés : ours, caribou, orignal, chevreuil, loup, coyote, renard, castor, rat musqué, martre, pékan, vison, marmotte, lapin et chèvre de montagne. On chassait aussi les mammifères marins tels que le phoque et l’otarie.

La plupart des animaux fournissaient à la fois la nourriture et les matières dont étaient faits les vêtements et les outils. Les peaux et les fourrures servaient à fabriquer capes, vestes, chemises et même pantalons, tandis que les os étaient prisés comme pointes de lances, couteaux, grattoirs et même cuillers.

Hunting
Caption IMG2008-0666-0089-Dm.gif
Hunting
Caption pn644.gif
Hunting
Caption PN13100.gif
Hunting
Caption PN13101.gif
Hunting
Caption PN13183.gif